Après avoir visionné le reportage de l’émission Coûte que coûte sur l’enseignement, plusieurs constats s’imposent.

D’abord, et c’est plutôt positif, le présentateur conclut l’émission en observant que de plus en plus d’initiatives dans et hors du système scolaire traditionnel ont tendance à recentrer leurs activités autour de l’enfant plutôt qu’autour du programme.  Nous ne pouvons qu’être heureux de cette évolution.  Elle va bien dans le sens de ce que nous avions déjà exposé sur l’importance de mettre la locomotive de la motivation en tête du train des apprentissages.

John Rizzo, précurseur d’une nouvelle manière d’enseigner et auteur du livre Sauver l’école ? expose brièvement les expériences qu’il a pu mener dans certaines écoles.  Ces expériences se rapprochent de ce que nous prônons, à savoir que l’adulte prend une position de coach et/ou de support logistique et laisse les enfants libres d’apprendre à leur rythme en s’expliquant les uns les autres les apprentissages.

Nous observons aussi, et c’est plus malheureux, que certains professionnels de l’éducation tentent en vain de faire changer les mentalités au sein de leur établissement.  Ils témoignent à visage caché car ils ont rencontré une grande résistance de la part de leurs collègues et direction, se faisant accuser d’utiliser une pédagogie du laxisme.  Preuve qu’il faudra encore du temps pour évoluer vers un nouveau système.

Les modèles pédagogiques alternatifs fleurissent en Belgique francophone, nous pouvons juste regretter de ne pas avoir de chiffres sur la population qui fréquente ces écoles.  Citons l’exemple de La Maison des Enfants  à Buzet qui depuis 1992 fonctionne sans points ni devoirs, avec un décloisonnement des classes d’âge et en point de mire la réalisation d’un chef-d’oeuvre en fin de cycle primaire.  Citons également l’initiative de Julie Geluyckens, fondatrice d’Eduqualis, qui a voulu mettre à profit son expérience de déscolarisation pour fonder un autre type d’école dans la région de Gembloux.  Elle est très confiante, comme nous, sur la curiosité naturelle des enfants.

En conclusion, une émission qui permet de se poser la question de la place de l’enfant dans le système éducatif et des pistes à emprunter pour inventer l’éducation de demain.